Collaboration de Laurence Marin – Directrice du ROSEPH

 dans Actualités

Le ROSEPH (Regroupement des organismes spécialisés pour l’emploi des personnes handicapées) est une association à but non lucratif qui réunit 23 services spécialisés de main-d’œuvre s’adressant spécifiquement aux personnes handicapées (SSMO-PH). Créé en 2004, le regroupement a pour mission de faire valoir l’expertise de ses membres et de développer des projets pour favoriser l’intégration en emploi de la clientèle qu’ils desservent.

Laurence Marin a rejoint le ROSEPH il y a un an et elle en est la directrice. Avant de s’établir au Québec, elle a développé en France, dont elle est originaire, une expertise au service de l’emploi des personnes handicapées pendant plus de 10 années. En conduisant des projets et missions dans le domaine du handicap au sein d’administrations territoriales et nationales, elle a pu saisir les principaux enjeux des politiques sociales. Cette expertise l’a également amenée à sensibiliser et former des professionnels et des étudiants aux spécificités des personnes en situation de handicap.

Dans toutes les régions du Québec, les services membres du ROSEPH desservent annuellement 10 000 personnes handicapées, pour des services d’intégration en emploi (6 000 personnes) et de maintien en emploi (4 000 personnes). Ce sont des partenaires de choix des entreprises adaptées, qui représentent un excellent potentiel d’emploi pour 10% de leurs clients en situation de handicap.

Par ailleurs, le dynamisme des services d’employabilité et le contexte économique favorable du Québec sont des facteurs qui facilitent l’intégration des personnes handicapées en emploi. Mais le défi pour un certain nombre d’entre elles consiste à maintenir une situation d’emploi de bonne qualité, répondant aux besoins des entreprises et aux particularités des salariés.

Il faut parfois composer avec un temps d’apprentissage des tâches plus long, une difficulté à surmonter les obstacles adéquatement, un risque d’abandon de l’emploi aux premiers ennuis…avant de parvenir au succès sur le long terme.

C’est pour répondre à ces besoins que le ROSEPH a souhaité développer un projet et proposer une nouvelle offre de service, notamment auprès d’une clientèle présentant des besoins importants d’adaptation dans un contexte de travail. De nouveaux professionnels, les agents d’intégration en emploi, interviennent directement auprès du salarié en situation de handicap et à son employeur.

Le soutien d’un agent d’intégration en emploi dans le milieu de travail est un élément important à considérer, pouvant aller jusqu’à faire la différence entre un refus et un engagement des employeurs face à la clientèle.

À titre d’exemple, l’agent d’intégration en emploi pourra :

  • Assister l’employeur dans l’organisation du travail et proposer des adaptations nécessaires;
  • Créer des routines de travail, des outils visuels, des aide-mémoires personnalisés qui favorisent les apprentissages, outils qui peuvent aider à diminuer le stress et l’anxiété chez le travailleur;
  • Aider la personne à acquérir de bonnes méthodes de travail par la démonstration ou par l’exécution de la tâche avec elle;
  • Aider l’employeur à bien encadrer et superviser le nouvel employé, en fonction de ses capacités et limitations;
  • Faire un suivi intensif et personnalisé auprès de l’employé et de l’employeur afin de s’assurer que tous deux soient satisfaits;
  • Fournir des grilles d’évaluation du travailleur pour aider à déterminer des objectifs et voir son cheminement dans ce milieu;
  • Aider le superviseur immédiat dans sa façon d’intervenir avec l’employé.

Ce projet-pilote bénéficie d’un financement d’Emploi-Québec. L’expérimentation s’adresse en priorité aux personnes présentant une déficience intellectuelle, des troubles du spectre de l’autisme ou des troubles de santé mentale : ce sont ainsi 20 services d’employabilité accueillant cette clientèle qui ont été dotés de 28 agents d’intégration en emploi, à l’échelle du Québec. Un premier bilan du projet-pilote permettra de mesurer l’impact de cette action dans les milieux de travail à la fin de l’année 2019. L’objectif est d’augmenter la présence des personnes en situation de handicap dans les entreprises régulières et de pérenniser leur participation à la croissance économique. Parce que chaque initiative est un plus pour l’intégration au travail !

Source : Laurence Marin, Directrice du ROSEPH

Pour en savoir plus : www.roseph.ca

Actualités récentes

Laisser un commentaire

Start typing and press Enter to search