Partenariat novateur entre Défi Polyteck et Royer

 dans Actualités

Le 18 novembre dernier avait lieu une conférence de presse chez Royer, afin de présenter les résultats du projet visant à permettre à des travailleurs de Défi Polyteck de transiter vers le marché régulier de l’emploi.

Après 18 mois de collaboration à réaliser un projet innovant visant l’intégration à l’emploi de travailleurs ayant des limitations fonctionnelles en entreprise régulière, les deux entreprises Défi Polyteck et Royer sont fières de présenter les résultats de ce partenariat permettant à Royer de rencontrer ses objectifs de croissance.

Depuis le mois d’avril 2018, Défi Polyteck et Royer se sont données comme défi de mettre sur pied un projet ayant pour objectif de créer une cohorte d’employés ayant des limitations fonctionnelles, à rencontrer les critères d’excellence de la compagnie Royer. Pour atteindre cet objectif audacieux, un parcours de formation et d’encadrement spécifiquement pour des employés de Défi Polyteck a été offert grâce à la collaboration du Centre Saint-Michel de Sherbrooke.

« Ces efforts ont pour objectif d’amener ces employés, qui ont choisi de s’impliquer dans cette cohorte, à atteindre des critères de performance et de qualité permettant à l’entreprise manufacturière de demeurer concurrentielle. Il faut faire preuve d’avant-gardisme à plusieurs niveaux et travailler d’arrache-pied pour assurer la réussite d’un tel projet. Voilà un exemple des plus concrets qui illustre le fait que l’optimisation des procédés peut aller de pair avec l’aspect humain. Nous sommes très fiers de la belle réussite de nos employés qui démontrent hors de tout doute que les efforts investis donnent des résultats concrets», mentionne Andrée-Anne Ouimette, présidente du conseil d’administration de Défi Polyteck.

En réponse à la rareté de main-d’œuvre du Québec, Défi Polyteck relève le défi d’offrir des talents à la hauteur des critères de performance des entreprises manufacturières.

« En moins de deux semaines, le défi d’intégration était relevé, les employés se donnaient des défis et les surpassaient. Nous avons d’ailleurs dépassé plusieurs records de production. Lors de la mise en place d’un quart de soir, ce sont eux qui ont formé et supporté les nouveaux employés réguliers. Quand même impressionnant tout ça », mentionne monsieur Claude O’Reilly, directeur exécutif des opérations canadiennes de Royer.

« Ce projet est directement en lien avec notre mission qui est d’élever la qualité de vie de ces ressources et d’offrir une force adaptée aux besoins des industries du Québec, pour ainsi simplifier leurs opérations et alléger leur structure RH. Dans un contexte de rareté de main- d’œuvre, ces ressources offrent un capital humain incroyable. Nous souhaitons sensibiliser les entreprises régulières du Québec à cette main-d’œuvre dévouée, fiable et loyale. De plus, elles sont des forces vives qui performent et qui rencontrent, voire dépassent les critères d’excellence fixée par les entreprises. Ces ressources font partie intégrante d’une solution à la pénurie de main-d’œuvre et il s’agit vraiment d’un modèle à suivre pour les employeurs du Québec », ajoute monsieur Raymond Gouin, directeur général du Conseil québécois des entreprises adaptées (CQEA).

Par ce projet, Défi Polyteck désire démontrer que ces ressources humaines ayant des limitations fonctionnelles représentent de la main-d’œuvre d’exception.

Elles font partie de LA solution à la pénurie de main-d’œuvre au Québec.

Actualités récentes

Laisser un commentaire

Start typing and press Enter to search